L’ECOLE DES JORDILS 

L’école accueille en priorité des élèves ayant des retards scolaires conséquents (d’au moins 2 ans) associés à une fragilité psychologique, biographique et/ou familiale. Elle peut aussi intégrer des enfants ayant de faibles troubles psychiatriques répertoriés avec possibilité d’adaptation à la vie sociale.

Notre école est agréée par le service de l’enseignement spécialisé. Celui-ci lui reconnaît d’offrir un programme scolaire de l’école obligatoire selon la Pédagogie Waldorf-Steiner et le Plan d’étude roman.

Où sommes-nous ?

L’école est située dans un quartier calme du haut de Lausanne, proche du métro M2, station chuv, dans une maison d’habitation aménagée, avec une cour dans le jardin.

Nos locaux sont adaptés pour des petits effectifs : quatre classes de sept élèves maximum, groupés par catégories d’âges. Un nombre limité d’élèves dans l’établissement favorise une relation privilégiée entre l’élève et l’adulte, entre l’élève et ses pairs et entre l’école et la famille.

Notre mission

L’école poursuit l’impulsion de sa fondatrice Marguerite Germond : elle travaille à l’éveil des potentialités de l’enfant en difficulté en soutenant le développement de l’ensemble de sa personnalité : imagination et créativité, affectivité et relations sociales, connaissances et formation du jugement.

L’enseignement spécialisé

s’ adresse à chaque élève en particulier au travers d’un projet pédagogique individualisé. L’enseignant spécialisé se montre très attentif aux forces et aux fragilités d’apprentissage autant que de la personnalité. Ainsi l’élève pourra progresser à partir de ses compétences.

Cette attention concourt à construire un cadre sécurisant. Nous cherchons à éviter ce qui pourrait conduire à un éclatement par des mesures trop individualisées.

Parallèlement ceci permet de maintenir un taux d’encadrement et un coût modéré.

La pédagogie Steiner

En accord avec nos sources, nous pensons que si le développement de l’être humain se différencie de la norme, en aucun cas son être profond n’en est affecté.

Les phases de développement de la petite enfance sont maintenant bien connues. La pédagogie Steiner s’appuie sur une connaissance des rythmes et de ces étapes, et ceci tout au long de l’enfance et de l’adolescence. C’est ce qui fonde l’établissement de notre plan scolaire.

La pédagogie Waldorf véhicule une image d’école « artistique ». Si l’enseignement des arts est important dans notre école, c’est que celui-ci comporte des exigences de rigueur et de techniques qui structurent les facultés de l’enfant. Les capacités qui sont acquises à travers un tel travail sont les mêmes que celles auxquelles on fait appel dans les apprentissages scolaires (concentration, mémorisation, écoute, répétition…).

Notre fonctionnement

Le fonctionnement de l’école repose sur une collégialité de maîtres, de thérapeutes et de collaborateurs. Ceux-ci s’appuient sur les données appliquées aux sciences humaines et sociales découlant des travaux de R. Steiner et reliées aux connaissances pédagogiques actuelles.

Le collège hebdomadaire regroupe tous les collaborateurs qui participent aux différentes commissions pédagogique, thérapeutique et directoriale. 

Travailler et décider collégialement permet à chacun d’être un individu au-delà de sa fonction. Le lien de personne à personne permet la construction d’un terrain commun. Celui-ci résulte de l’émulation et de la fécondation d’idées et d’initiatives dans le partage et l’échange. La vie de l’école est ainsi constamment vivifiée, alliant créativité et responsabilité.

Venir aux Jordils 

Le processus d’admission est soumis à l’accord préalable du SESAF par l’intermédiaire de l’inspecteur (trice) du secteur d’où vient l’enfant.

Selon ces directives, l’école accueille des élèves habitant Lausanne et sa couronne. Une prise de contact et visite éventuelle de l’école a lieu.

Suit un entretien d’admission qui réunit l’enfant, sa famille, l’enseignant concerné et un membre du collège.

La plupart du temps, un stage est proposé, à la suite duquel la décision d’admission sera prise. Une première évaluation de l’évolution de l’élève aura lieu au cours de l’année.